Maternage proximal: allaitement, cododo, portage…

Avant d’avoir mon fils, je n’avais pas connaissance de la pratique tu maternage proximal. Aujourd’hui, je sais exactement pourquoi j’ai agi de cette manière avec mon fil.

Toi aussi tu aimerais agir de manière la plus juste avec ton bébé?
Alors, tu es au bon endroit pour avoir toutes les informations à ce sujet 😉

Le maternage proximal, un effet de mode?

Certains diront que c’est une façon de se différencier … Je dirais plutôt que c’est de simplement répondre aux besoins de bébé.

Le ressentit de bébé

Revenons à la source, et si on prenait la place de bébé:

Durant 9 mois, je suis bien au chaud dans le ventre de maman. Je suis nourri toute la journée, les échanges se font sortes que chaque instant, je reçois les nutriments nécessaires à mon bon développement.
Je suis bercé par ses moindres mouvements pour m’endormi. Tous les bruits sont atténués, il fait noir. Mais surtout je me sens en sécurité dans ma poche, tout enroulée rassurée par les battements de son cœur à mes côtés.

Le grand jour arrive. Je ressens du mouvement, de l’agitation. Je me sens propulser, mais ou je ne sais pas réellement.
Mon corps descend progressivement. Ma tête commence à ressentir du froid, puis tout mon corps. En plus du froid, je suis éblouie par une lumière jaune et si intense.
La naissance survient, mais… quel décalage. Il fait si froid, j’ai besoin de la chaleur de maman pour me réchauffer, de son odeur et ses bras pour me rassurer.

Après cette petite histoire, crois-tu vraiment que bébé doit être séparé de sa maman après sa naissance ? Qu’il doit être nourri à heure précise? Qu’il doit s’endormir seul, sans une présence maternelle? Et qu’il se sent en sécurité tout seul dans son berceau, ou même dans sa chambre.

L’impact de la société

Il est important de savoir que notre société à énormément évoluer, mais que génétiquement les bébés à la naissance, eux n’ont pas changé depuis plusieurs siècles. Ils agissent donc de la même manière que nos ancêtres.
Si tu réfléchis… Penses-tu vraiment qu’il y avait des chambres spéciales bébé? Des berceaux et des poussettes à cette époque?

Notre société de consommation nous pousse à acheter toujours plus, à travers des publicités, des mises en situation à travers lesquels tout est si parfait que l’on a des grandes facilité a se projeter. Tout cela pour le bien-être et le confort de bébé. Mais est-il pour le confort de bébé ou des parents?

Coté dodo

Mon histoire

Je vais te raconter une petite anecdote me concernant:

Le premier soir, au retour de la maternité, je me suis installé avec mon chéri et bébé dans le lit. L. s’endormait tranquillement au sein. Nous étions très fatigués. J’avais hâte qu’il s’endorme, pour que moi aussi je puisse me reposer.
Une fois endormi, je le pose doucement dans sa nacelle qui était installée juste à côté de notre lit. Quelques minutes se passent, mes yeux tellement lourds de fatigue se ferment.
Tout à coup, bébé se met à pleurer. Je le prends le rassure et le rendors de nouveau, puis l’installe dans sa nacelle. J’attends quelques instants et rebelote… Il se réveil en pleure.
Ce schéma s’est reproduit plusieurs fois jusqu’à 00h.

Il fallait que je trouve une solution à ce moment, pour retrouver quelques heures de sommeil. J’en avais besoin.

Ni une ni deux, j’ai demandé à chéri de mettre le matelas par terre ( même si bébé ne bouge pas, je préférais!!) et hop, j’installe bébé à coté de moi, et là nous nous sommes endormis tous les deux tranquillement et sereinement.

Je ne vous dis pas que l’on s’est réveillé seulement à 7h, parce que c’est une chose totalement impossible pour un si petit bébé!! Mais malgré la nuit hachée nous avons pu tous les 3 dormir quelques heures.

Depuis ce jour-là, le cododo est pour nous notre quotidien. J’avais connaissance de cette pratique avant la naissance de L. mais je ne souhaitais pas spécialement la pratiquer. Pour moi un bébé pouvait dormir seul dans son lit, alors que non.

L’importance du sommeil partagé dans le maternage proximal

Pourquoi s’est-il réveillé?
Pour lui il n’était plus en sécurité seul dans sa nacelle. Il ne sentait ni ma chaleur, ni les battements de mon cœur, ni mon odeur.

Seul, en danger sans aucun moyen pour se défendre, il m’a appelé.

Dans les siècles derniers, si un bébé était seul, c’était pour lui synonyme de danger. Sans sa maman pour le protéger, il pleurait, criait très fort pour qu’elle vienne rapidement le voir. Sans ça, un autre animal aurait pu le manger. C’est donc dans nos gènes que c’est inscrit.

Les bébés qui ne pleuraient pas quand leurs mamans s’éloignaient n’ont pas survécu. Nous faisons aujourd’hui partie de la descendance de ceux qui pleuraient lorsque la maman s’éloignait.

Aujourd’hui, clairement mon instinct de maman me dit tout simplement de dormir avec mon bébé, il à 9 mois et dort toujours avec nous. Tout le monde s’en porte bien. Je sens mon bébé sécurisé et apaisé à mes cotés.


La chose qui est merveilleuse, c’est son sourire et ses câlins dès le réveil. Une douceur qui me remplie le cœur chaque matin.

Le cododo est donc un principe fondamental du maternage proximal.

Coté allaitement

L’OMS dit:

Le colostrum, sécrétion lactée jaunâtre et épaisse produite à la fin de la grossesse, constitue, aliment parfait pour le nouveau-né qui doit commencer à s’alimenter dès la première heure qui suit la naissance. L’allaitement exclusif au sein est recommandé jusqu’à l’âge de six mois. De six mois à deux ans, voire plus, l’allaitement doit être complété par une autre alimentation.

https://www.who.int/topics/breastfeeding/fr/

Sa composition

Prenons l’exemple d’autres mammifère ( car oui nous sommes des mammifères!) le veau se nourrit aux mamelles de la vache, l’ânon auprès de l’aînesse…etc. Alors pourquoi le petit d’homme ne devrait pas se nourrir aux seins de sa maman?
As-tu connaissances de la composition du lait maternel?

comparatif lait maternel – lait artificiel

Celui-ci est rempli de nutriment, d’anticorps, d’enzymes, facteurs de croissances, hormones…Etc.
A la naissance de bébé, c’est le colostrum qui est présent. Le colostrum est parfaitement conçu pour répondre aux besoins de bébé après sa naissance. Il est rempli de glucide, pour permettre à bébé de prendre des forces et aussi pour aide le méconium ( selle accumulé durant la grossesse) à s’évacuer.

Puis, comme nous sommes parfaitement constitués, le lait s’adapte de jour en jour à la demande de bébé, et surtout à ces besoins.

Sais-tu, que lorsque bébé tète, en fonction de sa succion, un message est envoyé au cerveau de maman pour permettre la sécrétion des nutriments nécessaires aux besoins de bébé.
Par exemple, s’il fait très chaud bébé a besoin de beaucoup d’eau. La composition du lait sera donc augmenté een eau, et bébé augmentera les tétés.
D’où l’importance de l’allaitement à la demande.

Lui seul sait quand il a faim et à quelle quantité. Il est important de lui faire confiance.

Bien plus que de la nutrition

Il est aussi important d’avoir conscience que le sein n’est pas seulement nutritif, mais il a aussi une notion de sécurité.

L’odeur du lait maternel est similaire à celle du liquide amniotique.
Ce pourquoi après la naissance bébé se dirige de lui même au sein. Cette similitude permet d’apporter une certaine sécurité à bébé lorsqu’il tète.
Si bébé a eu peur, si le lieu lui est inconnu, ou qu’il est fatigué, il arrive très souvent qu’il demande le sein pour se sécuriser.

Les pleurs d’un nourrisson se résolvent très souvent à la mise au sein.

Le sein n’est pas seulement alimentaire, il est multifonction: il sert aussi à endormir, apaiser, rassurer.

Je ne porte aucun jugement sur les femmes non allaitantes, je souhaite simplement informer quant au bien fait du lait maternel. Après je pense qu’il est important de faire le choix le plus juste pour la future maman.

L’allaitement est donc un principe fondamental pour la pratique du maternage proximal.

Et le portage ?

Le bébé nait immature

Le petit d’homme n’est totalement immature. Si tu regardes le poulain quelques heures après sa naissance il gambade au côté de la jument. Le petit d’homme lui est totalement dépendant de sa maman.


Sa naissance prématuré est du au fait de la taille du cerveau et de notre “récente” bipédie.

En effet depuis que l’homme s’est mis debout, la taille de notre bassin a diminué, et celle du cerveau a augmenté. Si le petit d’homme naissait à maturité, sa tête ne passerait pas dans le bassin de sa maman.

Le bébé a besoin d’environ 12 à 15 mois d’extrêmement fusion avec sa maman. Le portage permet donc de répondre à ce besoin.

Le portage, permet d’apporter la sécurité nécessaire à bébé. Contrairement à ce que l’on peut entendre, plus bébé est sécurisé plus il deviendra autonome par la suite.

D’ailleurs si l’on sort un peu de notre monde occidentale, nous pouvons observer que chez certaines tribus leur indépendance survient relativement rapidement. Cette indépendance précoce survient lorsque la période ” dans les bras” a été respecté depuis leur naissance.

Chez les Yekwana (tribu indienne) par exemple, le sens du continuum est totalement innée. Le nouveau né, est collé à sa maman en permanence jusqu’à ce qu’il puisse se déplacer seul. Dès lors qu’il fait du 4 pattes, elle lui laisse la possibilité d’être autonome mais reste disponible. Si le bébé à besoin d’elle, elle répond rapidement à sa demande.

” Le but de la philosophie du continuum est de faire de l’intellect un serviteur compétent plutôt qu’un maître incompétent “.

Le concept du continuum, La recherche du bonheur perdu. J. LIEDLOFF.


Portage intensif

Clairement, pour moi le portage ma littéralement sauvé la vie. Il m’a permis d’avoir mes deux mains de disponibles de vaquer à mes occupations pendant que bébé dormait, tétait, ou simplement observait mes faits est gestes.

Liam était quasiment toute la journée en écharpe les premiers mois.
Les débuts n’étaient pas des plus facile… Je doutais, me demandais si c’était normale que je ne puisse le poser plus de 10min sans qu’il se mette à pleurer.
Je me suis donc informer, ce que j’ai trouver m’a énormément rassuré: il avait besoin d’être sécurisé.

En plus de cette sécurité, le portage permet aussi de stimuler l’oreille interne et favoriser l’équilibre de bébé. Il y a d’autres bien fait, comme favoriser la digestion, stimuler bébé …ETC
Mais le principale reste tout simplement de suivre le continuum de notre espèce et de laisser bébé à sa place, c’est à dire au près de sa mère.

Les bébés seraient là où ils ont besoin d’être, c’est à dire avec leur mère ; et les mères seraient là où elles ont besoin d’être, c’est à dire avec leurs pairs, occupées non pas à pouponner, mais à vaquer à une activité digne d’un adulte intelligent. ”


Le concept du continuum, La recherche du bonheur perdu. J. LIEDLOFF.

Quand au portage il est important de mettre bébé dans une position physiologique:

Portage physiologique


Le portage est donc un principe fondamentale pour la pratique du maternage proximal.

Partage moi ton avis sur le maternage proximal, ton expérience et ressentis.

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire